Comment hacker son Phd : faire partager ses connaissances et sa passion! Atelier HackYourPhd Mindmap

mars 31, 2013 § 3 Commentaires

Et si hacker son Phd, c’était aussi partager ses connaissances et ses recherches à un public plus large que ses collègues de labo..

C’est ce que Bruno et Timothée ont fait le 21 mars 2013  lors d’un atelier HackYourPhd organisé à l’Espace Pierre Gilles de Gennes.

Rencontrés lors du premier meeting HackYourPhd en janvier dernier à la paillasse, l’idée d’un atelier avec eux a été presque automatique.. Bruno Martin, doctorant en 2ème année sur la modélisation cognitive appliquée à l’éducation, nous avait épaté sur sa dextérité à "mindmaper" l’ensemble du meeting..

Quelques mois plus tard, grâce à l’espace Pierre Gilles de Gennes qui nous a chaleureusement accueilli, l’atelier s’est mis en place.

Une vingtaine de personnes étaient présentes pour en apprendre plus sur ces nouvelles façon d’organiser, représenter et mémoriser l’information. Dans un premier temps, Bruno nous a présenté en détail l’intérêt des mindmap et de se créer un espace personnalisé d’apprentissage. Timothée, étudiant en master 2 de sciences cognitives nous a dévoilé les secrets de la mémoire mais aussi des mnémonistes.

Timothée Behra à l'ESPGG pour HackYourPhd

Timothée Behra à l’ESPGG pour HackYourPhd

Ces 2 présentations dynamiques à l’aide de mindmap se sont entrecoupées de démonstration de mémorisation grâce à la méthode des lieux. Timothée s’est collé à la mémorisation d’une liste de 100 chiffres et Bruno d’un jeu de 52 cartes.. Dans la seconde partie de soirée, c’est le groupe qui s’est testé à la technique du mindmap et de la méthode des lieux successivement.  Marco Bertolini, formateur  spécialisé notamment dans les mindmaps, nous a fait le grand plaisir d’être là. Présent à Paris pour une journée entière consacrée au mindmap, il est venu nous donner quelques conseils bien utiles pour mieux utiliser Xmind..

De cet atelier, il en est ressorti une constatation au niveau du système éducatif actuel. Des méthodes telles que celles vues ce soir existent pour favoriser l’apprentissage. Elles aider à naviguer dans la masse d’informations et de connaissances à traiter chaque jour. Mais pourquoi ne sont-elles pas plus connues et utilisées dans les système éducatif? C’est l’interrogation de Bruno et Timothée. Ils comptent bien mettre en place leur propres ateliers envers des collégiens ou lycéens pour y remédier.

Belle façon de hacker sa thèse de confronter ses idées et de les tester dans une sphère plus large que celle des chercheurs. Bruno et Timothée montrent des qualités majeures : la pédagogie, l’ouverture et l’envie de partager ses découvertes.. Cela offre un  portrait encourageant de nos chercheurs de demain qui hackent à leur manière le système classique…

Le storify de l’atelier : http://storify.com/celyagd/mindmap

Présentation de Bruno : @itc4efficiency

Bruno Martin

Bruno Martin

Je suis ingénieur de formation (Telecom SudParis), et je me suis orienté vers les sciences cognitives. Ma thèse porte sur la modélisation cognitive appliquée à l’éducation, je suis en deuxième année. L’apprentissage est le sujet qui m’attire le plus depuis quelques années.

J’ai le sentiment que l’école ne rend actuellement pas autonome sur le plan des techniques d’apprentissages. En réaction à cela, j’accorde de l’intérêt aux méthodes de mémorisation ainsi qu’aux "study softwares" comme les logiciels de mind mapping, concept mapping et les Spaced Repetition System. J’ai pour croyance personnelle que comprendre l’intérêt de ces outils, et en acquérir une maîtrise technique peut impacter positivement notre manière d’apprendre et de travailler avec l’information. Je suis aussi un peu geek et j’en profite pour développer des petites applis autour du mind mapping et de la répétition espacée.

Présentation de Timothée :

Timothée Behra

Timothée Behra

Etudiant en master 2 de sciences cognitives, je travaille sur la mémorisation à l’aide de la méthode des lieux. Plus généralement, les frontières des capacités de nos cerveaux me fascinent, et je m’intéresse aux limites de nos sens et de nos capacités intellectuelles : raisonnement, perception, magie… Je pense qu’il est  grand temps de remettre en cause notre manière d’appréhender la connaissance et l’apprentissage. L’éducation, tout comme la science, n’ont pas encore fait leur révolution informatique, et ces mouvements pourront compter sur moi :-).

Le site de Marco Bertolini : http://format30.com/author/marcobertolini/

Des ressources supplémentaires sur le site de Bruno : http://livemapping.fr/?page_id=238

About these ads

Tagué :, , , , , ,

§ 3 réponses à Comment hacker son Phd : faire partager ses connaissances et sa passion! Atelier HackYourPhd Mindmap

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Comment hacker son Phd : faire partager ses connaissances et sa passion! Atelier HackYourPhd Mindmap à HackYourPhD.

meta

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: